Porträt Matthieu Heim

Porträt Matthieu Heim

 Master of Arts in Specialized Music Performance (Oper), 2012

_______________________________________________________________________________________________

 

Quelle est ton activité professionnelle actuelle?
Je suis chanteur lyrique. Occasionnellement, je chante aussi dans de petites formations de chambre.

 

Quelle est, pour toi, la valeur ajoutée d’un réseau Alumni?

Je sais que ce type de réseau a surtout une vocation professionnelle, mais je pense qu’on peut aussi y retrouver des gens qu’on avait perdu de vue et qui ne sont pas forcément sur Facebook !

 

Qu’est ce que tu as retenu de tes études à la BFH?

La grande leçon de ces années d’études, c’est qu’on n’est rien tout seul : sur une scène de théâtre, on est fort que dans la mesure où on fait confiance aux autres et où les autres te font confiance.

 

En rétrospective, qu’est-ce qui t’a manqué pendant tes études à la BFH?

Je regrette de ne pas avoir parlé allemand couramment lorsuqe je suis arrivé en Suisse : cela m’aurait ouvert plus de portes, sans doute. Peut-être l’Ecole pourrait-elle prévoir dans l’organigramme des cours une session de « mise à niveau » pendant le premier semestre pour les étudiants étrangers ?

 

Quel conseil donnerais-tu aux futurs et actuels étudiant-e-s?

Accrochez-vous à vos rêves !

 

Qu'est-ce qui te fascine dans ton travail?

Ce que j’aime par-dessus tout, c’est qu’il n’y a aucune routine : on fait chaque fois des choses nouvelles, avec des gens différents, dans des endroits différents !

 

Quel était l’événement le plus marquant dans ta carrière professionnelle?

Il y en a eu plusieurs ! Mais si je dois en chosir un seul, ce serait la tournée de l’Académie Baroque d ‘Ambronay à la sortie du Schweizer Opernstudio : juste après l’examen de Master, se retrouver au Festival d’Aix-en-Provence, à l’Opéra Royal de Versailles et recevoir les conseils du Maestro Raul Gimenez… c’est un grand souvenir pour toute ma vie.

 

Décris en 3-4 phrases comment t’as fait à atteindre les objectifs que tu t’es fixés (dans ta vie).

Je ne voudrais pas vous décevoir, mais je ne me suis jamais fixé d’objectifs dans la vie. Je connais des gens qui se disent « dans tant d’années il faut que j’aie réalisé ceci et cela, que je sois arrivé à tel grade… » : pour moi, c’est la meilleure façon de se rendre malheureux. En vieillissant, je crois qu’on apprend à être ouvert et disponible aux autres, à recevoir chaque moment – bon ou mauvais -comme une expérience à faire, chaque rencontre comme un cadeau de la vie.

 

Que fais-tu pendant ton temps libre?

Je lis beaucoup, je vais au théâtre, à l’opéra, je visite régulièrement des expositions, etc. : j’habite Paris et c’est une grande chance pour profiter de la vie intellectuelle et culturelle !

 

Où préfères-tu aller en vacances?

Au bord de la mer, surtout en Bretagne (ma région d’origine) pour y voir mes amis.

 

Quelle est ta devise de vie?

Elle est tirée d’une chanson d’Edith Piaf : « Pas de vie sans amour »

efqm
efqm
alumni bfh